Home / Actualités / Interview avec BIGHEAD sur Panora

Interview avec BIGHEAD sur Panora

Plus tôt cette année pendant le Miku Day (9 Mars) 2018, Kazuhito Tsukui (alias SOSOSO), auteur pour le site d’actualités autour de la réalité virtuelle, Panora, a eu la chance d’interviewer BIGHEAD, le producteur VOCALOID connu pour avoir créé beaucoup de chansons connues avec la V3 anglaise d’Hatsune Miku, apparaissant lors de nombreux événements comme la DoKomi, et a même collaboré avec des producteurs VOCALOID occidentaux.

Vous pouvez voir l’interview entière en japonais ici et continuer de lire pour une traduction française abrégée.

———————————————————————————————————-

Nous sommes aujourd’hui le 9 mars 2018, ce qui veut dire que c’est le Miku Day. Nous avons déjà assisté à la sortie de Hatsune Miku VR sur Steam, élargissant encore plus les horizons de la chanteuse virtuelle populaire dans de nombreux pays autour du monde.

Et ce n’est que la partie émergée de tous les différents projets en xR (réalité augmentée) dans lesquels Miku a été impliquée récemment, qu’il s’agisse de contenu généré par des professionnels (PGC) ou par des utilisateurs (UGC). Par exemple, du côté des PGC, il y a eu l’application d’AR “MikuSanpo” de KDDI, le jeu en VR sur Playstation “Hatsune Miku VR Future Live” de SEGA Games, l’application de clips à  360° “VROOM” de au Uta Pass, et la caméra 360° RICOH THETA SC Type HATSUNE MIKU de RICOH. Du côté des UGC, il y a un PC monté par un utilisateur dans lequel on peut voir Miku danser, le « Mikulus » compatible avec l’Occulus Rift de GOROman, et beaucoup, beaucoup plus.

La quantité de contenu xR impliquant Hatsune Miku est tellement incommensurable qu’elle n’est plus seulement une chanteuse virtuelle, mais sans aucun doute la tête d’affiche de toute une technologie moderne. Il y a même beaucoup de YouTubers virtuels qui considèrent Miku comme leur « senpai. »

De plus, vous avez peut-être vu un nom en particulier qui ne cesse d’apparaître dans tous ces projets xR différents : le producteur VOCALOID, BIGHEAD.

Mais le plus étrange est que BIGHEAD met rarement ses oeuvres en ligne sur Niconico. S’inspirant toujours des différentes approches d’autres producteurs japonais, on peut dire sans se tromper que BIGHEAD représente la prochaine génération de producteurs VOCALOID.

Notre auteur, Kazuhito Tsukui (alias SOSOSO) – qui est lui-même un producteur VOCAOID accompli – a eu la chance d’interviewer ce mystère connu sous le nom de BIGHEAD. Dans cette interview pour le Miku Day, il plonge au Coeur de toutes les activités réalisées sous le nom de BIGHEAD, le producteur VOCALOID qui mène les autres vers le futur !

La Découverte de Miku Pendant la Période la Plus Ingrate

――Tout d’abord, je voudrais te poser une question à laquelle j’ai pensé en regardant ton histoire personnelle. Il y est dit que quand tu as commencé à faire des musiques VOCALOID, tu travaillais pour une société de musique et que tu écrivais des chansons pour des publicités TV. Est-ce que tu dirais que c’était ta première incursion dans le monde de la création musicale professionnelle ?

BIGHEAD Eh bien, je travaillais principalement à l’enregistrement et aux arrangements de groupes basés à Sapporo comme A.F.R.O., et la création de musiques de publicités était juste un extra. Quand je travaillais dans la société, A.F.R.O. était encore dans sa phase indé, et je ne m’étais pas encore fait de nom. Mais c’est quand ils ont atteint les sommets que le nom de « BIGHEAD » a commence à attirer l’attention, puisque j’étais responsable de l’arrangement des chansons de leur album « 7th, » sorti en 2015.

▲Crossfade de l’album d’A.F.R.O. « 7th »

――Même maintenant, je vois que tu aides d’autres personnes à faire des musiques VOCALOID et non-VOCALOID indifféremment.

BIGHEAD Je n’arrivais pas à avoir de travail permanent avec A.F.R.O. ou qui que ce soit d’autre à Sapporo. Cependant, j’ai fait ce que tu as mentionné dans l’espoir que le nom de « BIGHEAD » grandisse et que je puisse travailler sur le même terrain qu’eux.

――Je vois. Tu as donc l’impression d’essayer de les rattraper.

BIGHEAD Oui, exactement ! Je suis vraiment heureux que l’on m’ait donné la chance d’arranger leurs musiques. J’étais peut-être un inconnu quand je travaillais pour la société, mais maintenant j’ai l’impresion que mes efforts ont enfin été récompensés.

――Excuse-moi de le dire comme ça, mais pendant cette période “ingrate”, qu’est-ce qui t’as poussé à envisager de créer de la musique VOCALOID ?

BIGHEAD Avant de travailler pour la société, j’ai joué de la batterie et enregistré des musiques pour mon propre groupe. A un moment, nous avons été contactés par une compagnie affiliée à Sony spécialisée dans le recrutement et l’entrainement d’artistes. Nous avons pensé que ça serait notre plus grande chance d’atteindre les sommets, mais finalement, nous n’avons pas réussi.

Nous ne nous sommes pas vraiment séparés, mais notre moral était troublé par ce sentiment que nous ne pourrions jamais percer. Par consequent, notre chanteur a finalement déménagé assez loin pour que nous ne puissions plus continuer nos activités de groupe.

Comme je savais juste jouer de la batterie et arranger des chansons, je me suis senti impuissant face la perte de notre chanteur. Je me suis proclamé musician, même si je n’avais aucun morceau créé sous mon nom. Je chante très mal, tu vois. (rires)

――Ah, je comprends parfaitement. (rires)

BIGHEAD C’est à ce moment que j’ai découvert Hatsune Miku sur Internet, et je me suis dit qu’elle pourrait nous servir de chanteuse.

――Donc, c’était comme si Miku était arrivée quand tu cherchais désespérément un chanteur.

BIGHEAD Oui, précisément.

 

Comment BIGHEAD A Failli Abandonner Miku

――Donc, ensuite, tu as pris le nom d’« ElekiP » et tu as commencé ton activité de producteur VOCALOID, en créant une reprise d’une chanson des Daft Punk. Il ne me semble pas que ce soit une extension de tes activités de groupe. Est-ce qu’il y a un élément supplémentaire de l’histoire dont je ne suis pas au courant ?

▲Bande son officielle de « One more time » des Daft Punk

BIGHEAD Eh bien, notre groupe était surtout un groupe de musique électronique. Nous utilisions MTR et 2MIX pour créer une musique synthétique, je jouais de la batterie, et nous avions besoin d’un chanteur pour chanter… et probablement d’autres choses que je ne comprends pas vraiment. (rires)

――C’est plutôt intéressant !

BIGHEAD Ouais. (rires) Nous étions une sorte de groupe obscure qui essayait d’être comme m-flo, et nous avons fait beaucoup de musique électronique. Beaucoup de nos musiques étaient créées avec des synthés.

▲Clip officiel de « come again » par m-flo

――Ca a dû être particulièrement dur pour un groupe comme vous de perdre son chanteur.

BIGHEAD Ca l’était vraiment. Malgré tous mes efforts, je ne pouvais rien faire, et j’ai été vraiment démotivé. De plus, chercher un nouveau membre demandait beaucoup d’énergie que je n’avais pas, donc notre groupe s’est juste dissout après ça.

――Donc tu as ensuite utilisé tes talents pour faire de la musique électronique, utilisé Hatsune Miku pour la voix, et repartagé ta musique avec e monde. Est-ce que c’est comme ça qu’ElekiP est apparu ?

BIGHEAD Je suppose. Cependant, même avant de faire la reprise de Daft Punk, j’utilisais Miku pour faire des reprises de chansons japonaises qui étaient chantées à la base par des humains.

――Variment ?

BIGHEAD Ouip. Je ne les ai jamais sorties officiellement, mais je les ai faites à un moment où j’essayais que Miku paraisse la plus humaine possible. Je faisais une chanson par semaine, j’éditais la voix tout du long. Elles étaient assez bien, mais elles avaient quelque chose qui me dérangeait.

――Je crois que je comprends ce que tu ressens. (rires)

BIGHEAD Je n’en doute pas. (rires) Je ne pouvais pas mettre le doigt dessus, mais il y avait quelque chose qui n’allait pas, quelque chose que je détestais écouter. J’ai même failli complètement abandoner l’édition avec Miku.

――C’est sûr que c’est difficile d’éditer une VOCALOID pour qu’elle ait l’air humaine.

BIGHEAD A un moment, j’ai même pensé qu’il devait y avoir une erreur ou un glitch dans le programme. (rires) Plus je bidouillais, plus sa voix sonnait mal, ce qui me donnait envie d’abandonner. Donc j’ai décidé d’arrêter d’essayer de faire en sorte que Miku ait l’air humaine quand elle chantait des chansons en japonais.

――Est-ce que c’est pour ça que tu as concentré tes efforts sur la musique techno et d’autres genres pour lesquels tu pouvais utiliser tes talents d’édition ?

BIGHEAD C’était ce que je ressentais à l’époque, oui. J’ai un faible pour les vocodeurs et les synthés.

――Quand tu as utilisé Hatsune Miku pour la première fois comme chanteuse pour de la musique électronique, est-ce que tu imaginais que ça se développerait et que ça prendrait autant d’ampleur que maintenant ?

BIGHEAD Pas du tout ! (rires) Au début, quand j’ai publié « Story Rider » en 2013, je ne pensais absolument pas que ça aurait autant de succès ! (rires)

 

Le Mail « Spam » Qui A Changé La Vie De BIGHEAD

――Après avoir publié « Story Rider » et la reprise de Daft Punk, tu as été contacté par Crypton Future Media qui t’ont tout d’un coup annoncé qu’ils voulaient passer ta chanson à New York, c’est ça ?

BIGHEAD C’est ça.

――Comment tu t’es senti quand tu as appris que Crypton Future Media voulaient emmener tes creations avec eux à New York ?

BIGHEAD Hmm… le message qu’ils m’ont envoyé disait « [M. Hiroyuki Itoh] va présenter un panel [à la Comic Con de New York], et voudrait utiliser votre chanson »” Quand j’ai lu ces mots, je n’ai rien pensé ou ressenti de particulier, à part peut-être « Qu’est-ce qu’un panel ? »

――Vraiment ? (rires)

BIGHEAD Il me manquait même beaucoup de connaissances, donc je me suis juste dit « Donc mes chansons vont être jouées à New York, hein. » Je veux dire, le message n’était pas marqué comme un spam, donc je me demandais si ça venait vraiment de Crypton. (rires).

――Ca à l’air très soudain et suspect ! (rires)

BIGHEAD Ca l’était complètement. (rires) Et comme ce n’était pas une petite requête, je me suis dit que Crypton était aussi assez désespéré. Au début, notre seul moyen de communication était Facebook Messenger car ils n’avaient pas mon adresse email. Donc quand j’ai reçu le message sur Messenger, je me suis juste dit nonchalamment « Ouais, je suppose que ça serait sympa s’ils utilisaient ma chanson… »

――C’est plus ou moins le développement qui t’a finalement mené à travailler plus tard sous le nom de « BIGHEAD. »

BIGHEAD Si on m’avait posé la question, j’aurais répondu que c’était juste un événement isolé, et je n’en pensais pas grand-chose. Mais ensuite, « Story Rider » a été utilisé comme chanson d’ouverture du Lady Gaga’s North American tour, et « Sharing The World » a été diffuse lors d’un programme de la CBS dans tous les foyers américains. Donc en y regardant de plus près, la Comic Con de New York a été un début très important pour moi.

――Tu as fait beaucoup de projets collaboratifs avec Crypton, tellement que personnellement, je te voyais comme un employé officiel de Crypton ou quelque chose comme ça.

BIGHEAD C’était un véritable honneur de voir autant de mes chansons être utilisées pendant des événements comme la Magical Mirai et la PPP-Party dans Aeon l’année dernière, et à l’événement Snow Miku cette année !

 

▲Thème Musical official de la SNOW MIKU 2018 « 四角い地球を丸くする (Shikakui Chikyuu wo Maruku Suru) » REMIX DE BIGHEAD

――Je suppose que j’aurais dû savoir que tu ressentirais ça.

BIGHEAD Je pense que tu m’as mal compris. Si je pouvais, je retirerais ce que j’ai dit. (rires)

――Tu veux dire que tu n’aimes pas qu’on pense que tu es un « employé officiel » de Crypton ?

BIGHEAD Je ne veux pas que les gens pensent « Je peux faire de meilleures chansons que lui, donc pourquoi il a été choisi ? » Après tout, quand j’ai commencé à utiliser Miku, je pensais aussi que tous ces producteurs qui avaient été choisis pour créer des œuvres officielles avec Crypton avaient dû avoir recours à des connaissances ou de la chance pour arriver où ils sont. J’ai moi-même été jaloux de producteurs VOCALOID connus avant.

――Ah, oui, j’ai aussi été mal compris de cette manière auparavant. (sourire inquiet)

BIGHEAD Recevoir des requêtes officielles de Crypton me rend très heureux, et je saute de joie à chaque fois que ça arrive. Cependant, en réalité, je suis toujours nerveux et je me demande « Mais si je ne recevais plus toutes ces requêtes, alors qu’est-ce que je ferais ? » C’est pour ça que je ne voudrais pas être mal compris comme ça.

 

Comment Ses Voyages Autour Du Monde Ont Aidé BIGHEAD A Etendre Ses Horizons

――Tu as certainement gagné beaucoup d’opportunités de créer et de partager la musique de Sapporo au reste du monde. Mais comment as-tu réagi à ce genre d’opportunités ?

BIGHEAD Eh bien, grâce à la présence de Crypton, j’ai l’impression que même si j’étais resté à un endroit, je pouvais toujours être connecté au reste du monde grâce à eux. Bien sûr, si Miku n’existait pas, j’aurais eu beaucoup plus de mal à me créer un tel réseau.

Mais au Japon, ce sont les compagnies d’enregistrement convergeant à Tokyo qui mettent en avant les meilleures musiques, et j’avais l’impression que je ne pourrais jamais produire des résultats similaires ou me tenir sur la même scène qu’eux par mes propres moyens. Je devais d’abord m’améliorer et laisser ma marque dans ce monde. Bien sûr, je devais me conformer aux lois de droits d’auteur et de distribution.

――L’année dernière, tu as en effet accompli toutes sortes d’activités sans te limiter au Japon.


▲BIGHEAD à la plus grande convention d’anime en Allemagne, la DoKomi

BIGHEAD L’année dernière, j’ai été mixer en Allemagne et en Amérique, et j’ai été vraiment surpris par tout ce que j’ai vu. Sérieusement, tout ça, c’était grâce à Miku.

J’ai aussi appris que si tu publies une chanson sur iTunes ou Spotify, elle peut facilement atteindre les 700 000 écoutes juste en Amérique. C’est vraiment compliqué d’obtenir autant d’écoutes juste au Japon. 

Le fait que quelqu’un puisse juste publier une chanson et la voir atteindre un nombre d’écoutes super haut sans même payer une fortune pour la publicité est très attirant à mes yeux. C’est pour ça que j’ai décidé d’écrire des chansons avec des chanteurs étrangers qui correspondent aux formats de chanson qui fonctionnent à l’étranger et de les publier pour une audience mondiale.

――Par « audience mondiale, » ça inclut aussi les auditeurs au Japon, pas vrai ?

BIGHEAD Bien sûr. J’aime toujours le Japon par-dessus tout, et mon but ultime est de faire en sorte que la musique japonaise soit plus reconnue dans le monde.

L’« Expérience » Qui Déconcerte Les Fabricants de CDs

――Je voulais te demander quelque chose à propos de ton troisième album,  « World Is Wide, » tout juste sorti le mois dernier. J’ai été abasourdi quand j’ai appris qu’en achetant un album, on n’obtenait pas 2 CDs avec des chansons différentes, mais en fait 2 CD complètement identiques avec exactement le même contenu ! (rires)

▲3ème album de BIGHEAD « World Is Wide » contenant 2 CDs

BIGHEAD Ahahaha ! C’était aussi de mon fait ! (rires)

――Il inclut même les instructions pour quelque chose appelé « PARTAGER LA MUSIQUE » dans lesquelles tu demandes aux acheteurs de donner un des CDs à quelqu’un. Ce n’est pas normal ! (rires)

BIGHEAD Ouaaais… c’est assez bizarre, pas vrai ? (rires)

――C’est ce que j’allais dire ! (rires) Donc, comment t’est venue l’idée d’un « partage de CD? » En fait, c’est ce que je voulais le plus te demander dans cette interview.

1) Prenez une photo de vous avec la personne à qui vous donnez le CD OU si vous êtes du genre timide, vous pouvez prendre la photo de vos mains échangeant le CD seulement.
2) Envoyez l’image par email à bigheadofficial.gmail.com, ou par DM à @bighead11111 sur Twitter, et vous obtiendrez un lien où vous pourrez télécharger 10 chansons en japonais de BIGHEAD gratuitement !

▲Instructions pour le « Partage de CD »

BIGHEAD Nous vivons désormais dans une période digitale où les services comme Spotify permet aux gens d’écouter ce qu’ils veulent, quand ils veulent, et presque gratuitement. De plus, quelqu’un peut facilement envoyer le lien d’une chanson sur YouTube à un ami en disant « Cette chanson est pas géniale ? » et cet ami pourra ouvrir le lien et écouter gratuitement. En sachant tout ça, sortir un CD peut sembler un peu « inutile, » pas vrai ?

Peut-être qu’ils peuvent trouver un peu de valeur dans l’image de la boîte, ou la sensation de la brochure en papier dans leurs mains. Pour ceux qui ont acheté mon album pour ces raisons, je me suis dit « Pourquoi ne pas leur en donner un autre pour les remercier ? » (rires)

――C’est une idée vraiment audacieuse !

BIGHEAD J’ai des compétences limitées quand il s’agit de distribuer ma musique,donc j’ai pensé que ce serait super que les acheteurs la présentait pour moi aux gens de leur entourage. Bien sûr, les fabricants de CD se sont aussi demandé « Est-ce qu’il y a eu une erreur ? Il y a 2 fois la même chose là-dedans… » (rires)

――Ca veut donc dire que même les fabricants ont été déconcertés. (rires)

BIGHEAD Dans les années 90, je me rappelle que je prêtais des CDs à mes amis, et je leur offrais des cassettes et des MiniDisques. Mais maintenant que nous sommes dans l’ère du numérique, ce genre d’expériences est probablement fini depuis longtemps.

Par conséquent, j’ai imaginé à quel point ce serait sympa si les gens pouvaient rencontrer quelqu’un, et le destinataire pourrait écouter de la musique qu’ils ont reçu de quelqu’un qui leur est proche, encore et encore. Ça voudrait dire que ma musique devient une part de leur relation et de leurs souvenirs.

――Donc, au travers de ta musique, leur cercle de communication s’étendrait.

BIGHEAD En effet. Même si je pouvais juste jouer un petit rôle dans ce cercle de communication, j’en serais honoré. Je pense non seulement que le monde de ceux qui écoutent ma musique va s’agrandir, mais mon propre monde va aussi s’agrandir quand ils achèteront et écouteront mes CDs. Et quand ces auditeurs donneront le CD à partager à leurs amis, leur monde s’agrandira aussi, et ainsi de suite. Par conséquent, « World Is Wide ! »

――Et les résultats de l’expérience prouvent que c’est un succès, pas vrai ?

BIGHEAD Je suppose que ça a plutôt bien marché. Je suis surpris de l’ampleur que ça a pris.

J’ai demandé à des amis, « Je voudrais essayer ça. Est-ce que vous pensez que c’est une bonne idée ? Mais est-ce que vous pensez que les gens auront du mal à comprendre ? » Les réponses que j’ai eues ressemblaient à, « Je pense que c’est une bonne idée, mais tes revenus vont naturellement être divisés par deux, non ? » (rires) Mais comme le concept est d’étendre le monde des gens, je leur ai répondu que c’était juste quelque chose que je devais faire. (rires)

Comme je ne travaille pas pour un grand label d’enregistrement, c’est quelque chose que j’ai pu décider moi-même. C’est l’un des avantages des VOCALOID en elles-mêmes, laisser les créateurs faire ce qu’ils veulent. Même si je ne savais pas comment cette « expérience » allait se passer, l’envie de la mettre en œuvre est le cœur même de ce projet. La perdre aurait été vraiment tragique, c’est pour ça que j’ai su que je devais le mener à bien.

J’aimerais suivre cette ambition en allant plus vite avec, en me disant « si j’échoue, j’arrête, si je réussis, je continue, » une option que je n’aurais pas eue si j’avais travaillé pour un grand label d’enregistrement.

▲Crossfade de « World Is Wide »

Faire Du Contenu Qui Puisse Être Vu A 360 Degrés !

――Pour finir, peux-tu partager avec nous quels sont tes futurs projets à partir de maintenant ?

BIGHEAD Je suppose que mon premier « rêve » est de voir l’album « World Is Wide » atteindre et être écouté par les gens tout autour du monde, et aider tout le monde dans le monde entier à étendre leurs horizons. Oui, je vois grand.

Un autre de mes « rêves » serait de voir un buste en cristal de Miku [telle qu’elle apparaît dans l’illustration de la pochette de « World Is Wide » par apapico] recueilli et exposé au MoMA et d’autres musées dans le monde.

De cette manière, nous pourrions laisser sa marque sur le monde en tant qu’œuvre d’art. Si une collection dans un musée s’avère être impossible, alors j’espère qu’elle pourra être exposée ailleurs en tant qu’œuvre d’art japonaise unique. J’aimerais d’abord essayer d’en faire une réalité. Que ce soit grâce à une imprimante 3D ou une sculpture en verre, je veux que cette idée soit créée physiquement d’une manière ou d’une autre.

L’importance de ce projet implique qu’il nécessitera probablement un financement participatif, mais je souhaite d’abord mettre mon plan à exécution.


▲Illustration de la pochette de « World Is Wide »

――Tu sais vraiment raconter des histoires ambitieuses avec calme et sang-froid (rires)

BIGHEAD Je suppose que tu as raison. (rires) Ensuite, j’ai un troisième « rêve ». Même si j’appelle ça un « rêve », en réalité, c’est quelque chose pour lequel j’ai déjà fait quelques progrès.

Je suis déjà en train de construire un système capable de produire des sons compatibles avec la VR. Je progresse très doucement là-dessus. Je fais ça parce que j’aimerais créer et sortir des clips de chansons moi-même. Quand je pense au futur, je pense à des vidéos et des sons à 360 degrés.

Une fois, j’ai sorti une vidéo comme ça, dont le son changeait selon qui tu regardais. Par exemple, quand tu fixes la caméra sur le guitariste, la piste de la guitare devient plus forte. Par la suite, j’aimerais faire de nouvelles vidéos à 360 degrés qui changent le son.

▲anckor avec Hatsune Miku [Clip à 360°] Mix de Son Surround 3D

――J’attends avec impatience tous les projets auxquels tu prendras part ! Merci beaucoup pour aujourd’hui !

BIGHEAD Merci beaucoup !

Achetez « World Is Wide » avec Hatsune Miku

Amazon

Magasin iTunes

CD Japan

Tokyo Otaku Mode

Spotify et plus

●Liens connexes
Site Officiel de BIGHEAD
Twitter de BIGHEAD

●A Propos de l’Auteur

Kazuhito Tsukui, alias SOSOSO (そそそ)
Musicien, arrangeur, producteur VOCALOID et auteur. Il a fait ses débuts en tant que producteur VOCALOID en 2007, ce qui fait de lui l’un des producteurs les plus anciens. En plus de la production de musique, il a aussi commencé à travailler comme auteur d’actualités de jeux-vidéos en 2011, et a commencé à travailler chez Panora en avril 2016. Il est aussi responsible de la musique de nos rapports de gameplay, « Daibu VR» et « PANORA VTuber Music. »
・Twitter : @sososo291
・Blog : sososo activity

●Dernières Actualités de YouTuber Virtuel (VTuber)
http://panora.tokyo/vtuber/

●Page d’Accueil de Panora
http://panora.tokyo/

About Mopi