Accueil / Actualités / Interview de VNN avec AVA !

Interview de VNN avec AVA !

Salutations. C’est Showraku de VNNJP.

Le 15 août 2017, j’ai bravé la météo orageuse pour atteindre les bureaux d’AVA à l’ouest de Shinjuku dans le but d’obtenir une copie de l’édition limitée de LUMi !

Leurs bureaux étaient à une petite trotte de la station de train la plus proche et caches dans une petite rue étroite à côté d’un restaurant gyudon, bien en dehors de la rue principale. Ceux qui n’ont jamais été dans la zone auparavant feraient bien de télécharger une application de navigation au préalable, au risque de se perdre.

Entrée des bureaux d’AVA, bien cachée dans un coin du troisième étage de l’immeuble Shinko

Je suis arrivé 10 minutes avant mon heure de rendez-vous, et j’ai été salué par le president d’AVA, Kaoru Yoshizawa, et le produteur, Mr. Hiwatashi, qui m’a alors montré la salle de réception où ma copie de LUMi attendait. Après ça ont commencé mes 30 minutes de conversation avec l’équipe d’AVA, et comme j’avais préparé des questions du reste de l’équipe de VNN au préalable, j’ai démarré cette session avec quelque chose comme une mini-interview, que vous pouvez lire ci-dessous.

De gauche à droite : M. Hiwatashi et le Président d’AVA Yoshizawa

VNN : Est-ce qu’il y a une possibilité qu’AVA développe un jour une banque vocale anglaise pour LUMi ? Un de nos membres a remarqué que même sa version d’essai japonaise a une pronunciation des mots anglais surprenamment bonne lorsqu’on utilise ses phonèmes existants.

AVA : « Actuellement, nous n’avons pas prévu cela. Cependant, [la doubleuse de LUMi] Miss Ohara est assez compétente en anglais, donc c’est vraiment quelque chose que nous aimerions créer un jour. Bien sûr, tout dépendra des ventes de la banque vocale japonaise de LUMi. »

 

VNN : Donc AVA a été fondé en mai de cette année avec l’objectif de devenir « une compagnie qui soutient les jeunes créateurs. » Dans ce but, pourquoi AVA a choisi de créer une artiste virtuelle, une VOCALOID ?

AVA : « Premièrement, c’est parce que nous croyons que le monde avance vers une époque où les créations générées par les utilisateurs deviendra la norme. Grâce à la facilité de mise en ligne des créations de chacun sur internet, nous avons décidé de créer une VOCALOID pour servir de catalyseur au travers duquel les créateurs peuvent commencer à développer et distribuer leurs œuvres. Nous voyons une VOCALOID comme un personnage doublé d’une plateforme créative, qui, selon nous, en fait le medium parfait pour les créateurs pour s’exprimer et se développer.

« Deuxièmement, LUMi a un univers entier basé autour d’elle, qui nous fait penser qu’il est plus facile pour les utilisateurs de commencer à créer leurs propres œuvres, leur donnant quelque chose à partir de quoi construire. »

 

VNN : Y a-t-il des projets pour soutenir les utilisateurs du monde sinophone ?

AVA : « C’est clairement quelque chose que nous voudrions faire. Cependant, ce ne sera probablement pas en créant une nouvelle banque vocale, mais plutôt en organisant un concert live pour les auditeurs chinois. Nous avons remarqué qu’il y a même des créateurs en Chine qui aime utiliser des VOCALOIDs japonaises comme Hatsune Miku pour créer des chansons, et nous apprécierions travailler avec eux pour soutenir les créateurs Chinese.

 

VNN : Dans l’épisode le plus récent de votre série d’interviews, Shotaro Kaizuka mentionne le fait qu’il y a des fois où « c’était presque comme si nous étions en train de créer un film animé autour d’elle, d’abord en établissant les matériaux d’histoire, puis en y ajoutant la bande sonore. » Avec une trame de fond aussi profonde, y a-t-il une chance que le monde de LUMi s’étende au-delà du royaume de la musique VOCALOID, dans d’autres média (anime, films, etc.) ?

AVA : « Même si nous n’irions pas jusqu’à dire qu’il n’y a aucune chance que ça arrive, veuillez garder à l’esprit que nous sommes une compagnie qui se concentre complètement sur le soutien des jeunes créateurs. Actuellement, nous craignons que si LUMi devait apparaître dans d’autre médias, comme dans un anime, ça puisse avoir l’effet inverse en rétrécissant le champ d’œuvres créatives que les utilisateurs pourraient faire avec elle. La direction que nous voudrions prendre à la place est de sortir graduellement plus de contenu pour elle, et ensuite, à partir de là, jauger à quel point nous rétrécissons la distance entre nous et les créateurs que nous nous efforçons de soutenir.

« Après tout, ce n’est pas parce que LUMi a une histoire pré-établie que nous voulons que toutes les œuvres avec elles soient d’une certaine manière. »

 

VNN : C’est peut-être une question bête étant donné que LUMi vient à peine de sortir, mais est-ce qu’AVA a des projets de créer d’autres VOCALOID, ou de développer davantage LUMi de quelque manière que ce soit ?

AVA : « Les deux sont en cours de consideration, mais pour l’instant, nous voulons rester complètement concentres sur LUMi, et nous ne sommes pas encore à l’étape où nous pouvons penser à quoi que ce soit d’autre. »

 

Une fois l’interview terminée, j’ai ensuite pu parler un peu plus avec AVA à propos d’autres sujet comme mes impressions sur la version d’essai de LUMi, tout ça du point de vue du jeune créateur que je suis. Hélas, mes 30 minutes avec eux étaient finies avant que je ne le sache, et il était alors temps de payer pour ma copie de l’édition limitée de LUMi, prendre une photo commémorative de cette visite, puis de finalement quitter les bureaux d’AVA.

Emballage de l’édition limitée de LUMi. J’ai même eu un marque-page pour être venu visiter !

Alors que j’étais initiallement venu rendre visite à AVA dans le but d’acquérir ma copie de LUMi, je me retrouve à vouloir les rencontrer à nouveau et assister à l’un de ces fameux « LUMeetings » (combinaison de « LUMi » et « meeting », de l’anglais « réunion ») si l’occasion de présentais… avec un tout nouveau sentiment d’être l’un de ces « jeunes créateurs » moi-même…

Oh, et au fait…

https ://twitter.com/kaoruava/status/897025350676262912

« Nous nous excusons d’avoir causé autant de gêne à tout le monde. Cependant, nous voudrions annoncer qu’à partir de fin-août, nous ouvrirons un site d’e-commerce où nous vendrons et distribuerons l’édition limitée de LUMi dans des quantités encore plus grandes ! Les livraisons à l’international seront aussi disponibles. Bien sûr, nous voudrions toujours rencontrer et parler avec vous tous face-à-face, donc pour ceux qui peuvent faire le voyage jusqu’à nos bureaux, continuez de le faire ! »

… il semblerait que l’édition limitée de LUMi sera bientôt disponible à l’achat en ligne. Donc pour ceux qui la veulent vraiment mais ne peuvent pas faire le voyage jusqu’à Tokyo, vous devrez juste attendre un tout petit peu plus longtemps !

(Posters de LUMi qui peuvent être trouvés dans les bureaux d’AVA)

Site Officiel de LUMi

Site Officiel pour l’Edition Limitée de LUMi

À propos Mopi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *